Le foutage de gueule permanent

Dans le Parisien de dimanche, Christine Lagarde, ci-devant Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi, a déclaré à propos des mesures à prendre face au baril à 100 $ que les Français n’avaient pas de pétrole, mais des idées ; qu’elle leur recommandait de se mettre à la bicyclette ; que nous avions de la chance d’avoir un Euro fort : avec un taux de change moins favorable, nous la sentirions autrement passer à la pompe, l’augmentation du pétrole ; et que, non, le gouvernement ne modifiera pas la TIPP : on n’avait plus de fric, il ne fallait pas déconner. Enfin, que « nous » avions pris contact avec les pays producteurs de pétrole qui doivent encore être terrorisés de l’entretien.

Elle n’a pas rajouté que les Français pouvaient aller se la mettre bien profond parce qu’elle ne s’exprime pas comme Fadela Amara, mais le cœur y était.

A la rigueur, qu’elle prenne ses concitoyens pour des cons n’est pas un précédent en soi, même si elle le fait sans prendre de gants. En revanche, qu’elle ait l’air aussi incompétente sur le domaine que le Ministre de l’Agriculture Albanais sur celui des sous-marins nucléaires, ne fait a priori pas partie de l’exercice.

 

martine-ch-lagarde.jpg

Publicités

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :