Attentifs ensemble

Nous sommes dans le métro, cheminant de la ligne de démarcation vers la zone libre. Cinq gitanes dans la rame sont rejointes un peu plus loin par autant de leur congénères. Elles sont jeunes – l’aînée n’est certainement pas majeure – à l’exception d’une adulte qui pourrait faire office de jeune tante. La dizaine de filles occupe l’espace avec autant d’aisance que s’il s’agissait d’un dressing. Dans le wagon, le lumpen germenat mélangé qui fait office de photo de groupe du parisien de base continue de lire pour la catégorie mâle, et change son sac à main de côté pour les femelles. Les Gitanes se changent, c’est-à-dire qu’elles retirent leur ticheurtes roses à paillettes, qui pour son équivalent noir, qui pour une version claire, parfois agrémentée d’un message touristique comme « I cœur Paris » et s’en débarrassent sur la voie ; les petites vitres ouvertes du métro faisant office de bac à linge sale. L’une d’elle ne doit pas avoir treize ans : très brune, ses poils sous les bras font penser à une petite brosse usagée. À l’approche d’une station de correspondance très fréquentée, je m’attends à une action de grande envergure. Peine perdue, les filles sortent en courant pour gagner le wagon de queue, laissant seule l’aînée de la bande qui a soin de coincer son sac à main sous son pull. On n’est jamais trop prudent avec tous ces voleurs qui rôdent.

Pendant toute la scène, je n’ai cessé de penser à Oliver Twist. Et aussi au fait que j’étais devenu étranger dans mon propre pays et le regardais avec le même curiosité détachée qu’un voyageur des siècles passés découvrant des terres inconnues.

Publicités

Étiquettes : ,

2 Réponses to “Attentifs ensemble”

  1. kobus van cleef Says:

    allez vous m’expliquer POURQUOI elles se sont désappées dans le métro au risque de laisser entrevoir leurs aisselles velues ( c’est gentil d’être velue )
    l’horreur du poil est la base de toute civilisation moderne ou post moderne
    ainsi au 19ème seules les éclésiastiques et les domestiques étaient glabres
    puis ça s’est étendu aux militaires (soldats du rang principalement .pendant le premier conflit mondial les « poilus » ne l’étaient que partiellement avec uneu grosseu moustacheu d’homme le menton était bien lisse . pendant le deuxième conflit on les débarrassa de ces ornements . ne restent que les sapeurs de la légion pour porter la barbe !)
    à l’heure actuelle presque tout le monde a le poil court et discipliné
    ça va des flicards (ha ces crs qui déboulent de leurs cars avec le crâne frais tondu !) aux tarlouzes qui en outre se rasent les couilles
    et on ne dit rien des tatouages et autres piercings

    • Côte-Rôtie Says:

      Pourquoi ?
      Tout bonnement pour se changer; changer d’allure, se travestir : « C’est la petite brune à ticheurte rose qui vous a dérobé votre portefeuille ? » « Ah bah non, elle était en pull noir avec un chouchou vert dans les cheveux… ».

      Quant aux poils en général, ça va, ça vient. Sans vouloir couper les cheveux en quatre, regardez les ados : ils ont plus l’air de s’inspirer des Easy Beats que de Kraftwerk. En revanche, je n’ai jamais vu de CRS débouler tête nue de son car…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :